Matériaux Bio-Sourcés

En 2016, nous avons eux le plaisir d’accueillir Morgan, étudiant en ingénierie matériaux et qui a réalisé un stage de six mois au sein de notre structure. Au cours de ce stage, il a travaillé notamment sur un matériau composite naturel à base de structure mycélienne.

Ce projet a été inspiré par les investigations pionnières de Paul Stamet, chercheur et Philip Ross, artiste qui démontrent à travers plusieurs conférences et publications les prouesses du mycélium à la fois dans les domaines de la biologie, de l’agronomie et des matériaux.

Le principe est simple, le mycélium décompose la cellulose et la lignine, et se propage au milieu du substrat choisi en liant les agglomérats décomposés entre eux, le champignon agit comme une sorte de glue naturelle.  

A partir de ces données, il est possible d’imaginer un matériau composite constitué d’une matrice d’agglomérat biologique (de préférence des déchets) et d’introduire le mycélium dedans pour qu’il se répande le plus possible dans le substrat. Une fois à maturité, il est possible de récolter plusieurs volées de champignons et enfin « cuire » le matériau pour tuer le mycélium et figer la structure. Le but de ce projet : produire des objets mycéliens (brique, structures complexes…) tout en optimisant constamment le procédé de culture.

Morgan est aujourd’hui salarié du CCSTI La Casemate et continue ces recherches au sein du BioLab.

A quand une cabane de jardin en mycélium sur le toit de la Casemate ?